FA9 – L’écrit sur l’art : Un genre littéraire

2005, textes réunis par Dominique Vaugeois

L’expression “écrits sur l’art” est devenue le terme de référence pour désigner, dans les pratiques universitaires, un corpus d’analyse – la plupart du temps des textes d’écrivains – ou bien classer, dans les pratiques éditoriales, un ensemble de textes, préparant ainsi l’institutionnalisation d’un terme et son fonctionnement “générique”. Néanmoins, ce statut générique ne va pas de soi et mérite d’être examiné. En effet, du point de vue du genre, peut-on placer sur le même plan, ce à quoi nous invitent bien des éditions récentes, les romans d’un écrivain et ses textes sur l’art? Ou, faudrait-il dire, à quelles conditions devient-il pertinent de le faire?

Se demander si l’écrit sur l’art constitue un genre, ce n’est pas succomber à l’obsession de classification qui fit les beaux jours d’une certaine théorie littéraire, ni tenter à toute force d’établir un genre dans les termes mêmes qui fondent, par exemple, le genre romanesque. C’est interroger une existence poétique et essayer peut-être d’approfondir les enjeux d’un domaine d’étude, en réévaluant par la même occasion la notion de genre. C’est aussi saisir, depuis le XVIIIe siècle, le partage de conduites et de stratégies d’écrivains face aux arts plastiques, partage qui permet de penser une continuité susceptible de dessiner les linéaments de l’histoire d’une écriture.

  • ISBN : 2-908930-93-5 / ISSN : 1265-0692
    • Éditeur : PUP, Pau
      • Prix : 24€
        • 210 pages

Télécharger le sommaire